Le test vérité du Quest Q20 (article + video)

Dans détecteurs, Nouveautés

Ci-dessus vous trouverez une vidéo montrant notre test complet d’une heure sur plusieurs terrains et en boutique du Q20.

Nous avons déjà testé dans les pages du magazine les excellents pinpointers Xpointer, Scubadetector, Wader ainsi que les casques sans fil Deteknix. A chaque fois nous avons été séduits. C’est donc avec un enthousiasme certain que nous avons mis la main sur le nouveau Q20 que certains sites annoncent comme le meilleur appareil pour débuter. Qu’en est-il vraiment ?

Deteknix devient Quest

Il y a 2 ans nous avons reçu un premier détecteur de Deteknix, appelé le Quest PRO. Nous avons constaté qu’il ne s’agissait ni plus ni moins que d’une copie du T2 avec une canne télescopique: sons, réactivité, menus et réglages tout avait été dupliqué ! Seule la sensibilité avait été renommée en gain et le décalage de fréquence ne se faisait plus via la gâchette mais par un bouton. La qualité de fabrication de ce Quest Pro était exécrable bien que la canne soit séduisante. Teknetics a intenté une action en justice et obtenu gain de cause cette année. Deteknix a dû cesser toute contrefaçon et en particulier la copie des programmes du T2 de Teknetics. Elle a dû également changer de nom comme nous vous l’avons annoncé dans ces pages. Toute cette histoire nous a évidemment beaucoup déçu car jusque-là, mis à part le pinpointer Diver qui prenait l’eau et a été retiré de la vente, le reste des produits Deteknix offrait vraiment un excellent rapport-qualité prix. Que ce soit les pinpointers, casques sans fil ou même le Scubatector, tous ont bénéficié de très bonnes notes dans nos pages. Une semaine avant Detectland 2 nous avons reçu 2 nouveaux détecteurs Deteknix/ Quest: les Q20 et Q40. Qu’en est-il de ces machines. S’agit-il une nouvelle fois de mauvaises copies d’autres détecteurs, ou bien d’une création originale. Deteknix / Quest est une marque chinoise avec des bureaux en Californie. Mais là encore, il faut savoir que tout est fabriqué en Chine et expédié directement dans un entrepôt des Pays-Bas.

Bien que vendu avec un boitier résistant à l'eau, ce dernier prend l'eau et il faut lui adjoindre une protection pluie ! Quel manque de sérieux !
Bien que vendu avec un boitier résistant à l’eau, ce dernier prend l’eau et il faut lui adjoindre une protection pluie ! Quel manque de sérieux !

Premier contact avec le Q20

Le Q20 est livré avec un casque audio de piètre qualité qui a toutefois le mérite d’exister. Le protège-disque, lui n’est pas inclus. A ce propos, nous l’avons commandé il y a presque 2 mois et nous l’attendons toujours. Ca laisse rêveur quant à la capacité de la marque à fournir des pièces détachées en temps et en heure. Et vous allez voir tout au long de cet article, que des pièces détachées, il va en falloir d’avance ! Vu que notre fournisseur ne pratique pas d’echange standard, les détecteurs ayant un soucis sont envoyés aux Pays Bas contrairement à des marques comme Fisher, Teknetics ou Garrett qui ont un SAV local.

Le manuel fourni est très rudimentaire avec plus d’images que de textes et il est bien sur en Anglais. Une traduction française est disponible au format numérique.
Le Q20 fonctionne avec une batterie lithium et non des piles. Il se recharge via un cable micro USB hélas bien trop court. Imaginez vous relier votre détecteur plein de boue à une prise USB sur votre ordinateur portable tout neuf avec un câble de 30cm de longueur seulement. A ce titre, l’adaptateur USB-220V n’est pas fourni, vous devez donc l’acquérir en option pour le recharger sur secteur; vous pouvez également utiliser celui de votre téléphone portable.

L’autonomie est de 20h selon le fabricant, là encore il nous a semblé que le détecteur a faibli avant cela. Ce n’est pas très important car il ne faut que 4h pour le recharger complètement sur une prise secteur. On accède à la recharge à l’arrière du détecteur; le choix du micro USB est douteux tant cette prise est fine. C’est d’ailleurs ce que je reproche également à ma nouvelle GoPro 5 par rapport à la version 3…On aurait préféré un format Micro plutôt que Mini. Dans ce même micro compartiment protégé par un clapet très difficile à refermer, on trouve également la prise casque 3.5mm.

Deteknix/Quest ayant démocratisé les casques sans fil compatibles, on regrettera l’absence d’émetteur sans fil dans ce Q20. Ce n’est pas les quelques euros que coute le circuit sans fil qui auraient alourdi la note. Le comble c’est qu’il va être très difficile d’accrocher un module sans fil W3lite au Q20 compte tenu de la forme du boitier et du fait qu’il soit résistant à l’eau.
Voilà un bon point, comme les Fisher F22 et F44, le boitier du Q20 résiste à l’eau mais il n’est pas étanche. La prise du disque est de bonne qualité. Toutefois des utilisateurs ont déjà signalé sur les réseaux sociaux que les boitier prenaient l’eau.

Passons à la canne téléscopique. C’est d’après «les experts d’internet» le point fort de l’appareil. Si l’idée est louable, la réalisation n’est pas la hauteur pour plusieurs raisons. Le fait que le cable soit à l’extérieur enroulé autour de la  canne la rend difficile à replier. La canne est bien plus plus grande que celle d’un Deus et ne tient pas dans le plus grand sac à dos que nous ayons en boutique, le Fisher/Teknetics XL. A quoi bon avoir un détecteur doté d’une canne téléscopique s’il ne tient pas dans un grand sac.

Les Q20 et Q40, même complètement repliés, ne tiennent pas dans un sac dos XL de Fisher (le plus grand que nous ayons) alors que le DEUS, lui tient.
Les Q20 et Q40, même complètement repliés, ne tiennent pas dans un sac dos XL de
Fisher (le plus grand que nous ayons) alors que le DEUS, lui tient.

Le repose bras est flexible et résistant ce qui est un excellent point. La canne en elle même est bien conçue bien que trop longue une fois repliée. Nous avons remarqué qu’au bout de quelques sorties elle se coince déjà à cause de la terre et du sable. Pire encore, les dispositifs de serrage se bloquent eux également comme vous pouvez le voir dans la video publiée sur notre chaîne Youtube.
La poignée offre une très bonne prise en main mais le plastique utilisé semble vraiment léger et cassant par rapport au reste du détecteur.
Les œillets de fixation du disque paraissent eux aussi fragiles. Si vous forcez un peu sur le disque vous les entendez «craquer» ce qui n’annonce rien de bon. Nous avions eu la même impression en recevant les premiers Makro Racer; les disques qui cassent se sont avérés un défauts récurrent sur ces modèles malgré plusieurs tentatives du fabricant pour résoudre ce problème.

Les réglages du Q20

Le Q20 propose 3 modes de détection soit le même nombre qu’un simple ACE 150 vendu 179 euros. En plus du mode tous métaux monoton, le Q20 propose 2 modes préréglés: pièces et bijoux. Comme sur l’ACE, nous vous déconseillons le mode pièces (coins) car la discrimination à 40 est trop élevée et eliminera certaines petites cibles en alliage ou en or. Utilisez plutot le mode bijoux qui a un niveau à 20 et n’enlèvera que les ferreux.  L’échelle de discrimination est sur 10 niveaux dont 2 seulement pour le fer comme sur un ACE. Il n’y a pas la précision d’un Eurotek ou Eurotek PRO pour lesquel le fer occupe 39 niveaux sur 80, ce qui les rend 2 fois plus précis !
Il est toutefois possible de régler la discrimination comme vous l’entendez en  appuyant sur M et en eliminant/ajoutant des carrés avec les touches + et -. C’est l’équivalent du notch sur les ACE ou ALPHA 2000 mais en moins facile à utiliser.
La sensibilité se règle avec les 2 flèches. Le détecteur est également équipé d’une fonction pinpoint pour localiser la cible qui se révèle très efficace. Autre point positif, vous pouvez compenser l’effet de sol de manière semi-automatique par pompage. Le volume sonore est également réglable via des boutons sur le coté de l’écran.

Sur le terrain, l’énorme déception

Pour ce premier test rendez-vous dans un labour. On opte pour une discrimination à 20 et une sensibilité à 90. Notre clou de test est très bien rejeté. Je teste sur ma bague et là, un son horrible se fait entendre comme si le haut-parleur était percé ou obstrué par un éclat de métal. Ce n’est hélas pas le cas. La qualité du haut-parleur est déplorable et c’est surtout audible dès que vous augmentez la sensibilité. Je me demande comment à ce niveau, on peut oser proposer sur un détecteur à 270 euros une telle qualité sonore. Je commence ma détection sans casque pour les besoins de la vidéo. Ce n’est qu’au bout de quelques minutes que la première cible non ferreuse se fait entendre. Le son est faible. Je me dis qu’il s’agit d’une cible profonde. Pas de chance c’est une capsule de vin en aluminium à 10cm…Après quelques cibles, l’impression de profondeur fait peur. J’ai la sensation de ne pas pénétrer le sol et de ne trouver que ce qui est en surface. Un débutant ne s’en rendra pas compte, mais pour moi dont c’est le métier de tester et comparer tous les appareils cela ne fait aucun doute: le Q20 manque cruellement de puissance ! De retour de sortie, on le passe à notre protocole de test. Les résultats du Q20 dans notre bac sont presque les plus faibles des 17 modèles d’entrée de gamme que nous avons testés jusque-là ! C’est bien simple, que ce soit sur petite cible ou gros module, le Q20 est à la ramasse. Seul le Compadre avec son disque 18cm fait moins bien; seulement le Compadre est un modèle qui a plus de 20 ans et dont les points forts se trouvent ailleurs (qualité sonore, qualité de fabrication, simplicité…). Le Q20 se trouve au niveau d’un Gofind 20 qui lui est plus léger et plus compact et coute 159 euros contre 269 pour le Q20. On a également testé le disque Raptor 28cm. Sachez que ce dernier alourdit de 300 grammes le détecteur pour un gain vraiment négligeable en performance et surface de détection. Pour faire simple, l’achat de ce disque ne se justifie pas compte tenu du gain en profondeur marginal qu’il apporte.
Les objets en fer de petite taille sont bien rejetés; c’est la moindre des choses vu que tous les autres détecteurs du marché ont eux aussi une discrimination parfaite des petits clous ! Là où le Q20 fait mieux qu’un Garrett c’est sur sa réactivité. Il réagit beaucoup plus vite entre deux cibles comme un Alpha 2000. Le problème est que les sons qui saturent combinés à la piètre qualité du haut-parleur vous dégouttent rapidement de la détection. Si vous avez eu un ACE et souhaitez passer sur un détecteur plus léger et avec de meilleurs sons: passez votre chemin au risque d’être déçu ! Orientez-vous plutôt vers un appareil type Minelab Xterra 305 (dont le prix a baissé à 299 euros au lieu de 449), Fisher ou Teknetics qui seront tous bien meilleurs sur le terrain.
Par curiosité nous avons testé le Q40 dans notre bac à sable de test. Bien que l’appareil soit annoncé comme plus performant et cadencé à une fréquence de 14kHz, les résultats en profondeur sont au cm près les mêmes. Nous n’avons jamais vu cela ! Prenez un Garrett ACE à 6.5kHz, si vous passez à un AT PRO à 14kHz, la différence est vraiment visible. Pareil d’un Fisher F11 à 7kHz  à un F75 à 14kHz voir d’un Alpha 2000 à un T2. C’est d’autant plus effrayant que le Q40 est proposé à un prix avoisinant les 500 euros !

profondeur détecteur quest Q20

Et déjà les premiers retours et échanges…

Au bout de quelques jours, on a remarqué que des prospecteurs ayant déjà possédé un autre appareil les revendaient. A la boutique plusieurs clients les ont également retournés pour échange. Suite à ces retours et au test sur le terrain désastreux, plusieurs magasins nous ont indiqué les retirer de la vente. Fidèles à nos principes, comme le produit nous a fortement déçu, vous pourrez voir que nous faisons le choix de ne pas les commercialiser non plus contrairement aux pinpointers et casques de la marque.
Il faut avouer que ces détecteurs ont connu un fort engouement en France pendant les 3 premières semaines du mois d’octobre suite à plusieurs vidéos d’un Youtubeur qui a créé groupe et pages Facebook. Hélas, en cherchant un peu, on se rend compte que ce videaste est sponsorisé par l’importateur français de la marque. N’en dite pas plus: les pseudos experts «indépendants» d’internet ont encore frappé ! Ce genre de méthodes honteuses sont hélas communes surtout en France. L’un des deux importateurs officiels Quest en France se permet même un tableau comparatif avec tous les détecteurs du marché ou ce dernier arrive en tête. Depuis lors, nous avons creusé le sujet et nous sommes rendu compte qu’aucun importateur sérieux en Europe n’avait encore osé s’aventurer dans la distribution des Q20 et Q40.

La rédaction lui décerne la note de 45/100

En conclusion…

Le Q20 est un appareil qui déçoit énormément de par ses erreurs de conception mais surtout ses performances sur le terrain vraiment faibles et bien en deçà de ce qui est annoncé par certains «spécialistes internet». Heureusement que sa prise en main très bonne lui permet de remonter légèrement la moyenne comme vous pouvez le voir sur notre tableau qui compare tous les détecteurs, sinon il aurait fini bon dernier de ce test. Pour 269 euros on lui préférera sans hésiter un détecteur Fisher, Teknetics, Minelab, Tesoro voire même un Garrett ! Pour faire simple, achetez n’importe quel autre détecteur du tableau sauf un Quest Q20. C’est la 2ème tentative de la marque Deteknix/Quest pour s’aventurer sur le marché des détecteurs en 2 ans; et c’est un 2eme échec…Nous vous conseillons de visionner la vidéo qui accompagne ce test ou de vous rendre à notre boutique pour vous faire votre propre opinion.

On a aimé:

– Son poids et equilibre (1.1 kg)
– L’effet de sol réglable
– La bonne prise en main de la canne

On a moins aimé:

– L’ecran soit disant « résistant à l’eau » qui prend l’eau et nécessite une protection pluie optionnelle !!!
– Piètres performances en profondeur par rapport à la concurrence; impression de ne détecter que ce qui se trouve en «surface»
– Mauvaise «accroche de la cible» sur le terrain surtout les cibles difficiles (alliages, petits modules…)
– La canne télescopique bien trop longue qui ne tient pas dans un sac à dos une fois repliée
– Mauvaise qualité sonore, son qui sature dès qu’on atteint de haut degrés de sensibilité
– Appareil très sensible aux EMI
– La rigidité dans le temps de certains éléments (poignée, attache de disque)
– Pas de protège-disque livré
– Casque livré de piètre qualité
– Clapet de compartiment arrière qui se referme difficilement
– Prise de recharge Micro-USB et câble de recharge trop court
– Haut-parleur de mauvaise qualité
– Pas d’émetteur casque sans-fil
– Disque de 28cm qui n’apporte rien et alourdit l’ensemble de 300 grammes…

Liens utiles

>>> Lien vers la vidéo Youtube

>>> Explication du protocole de test

>>> Tableau comparatif de tous les détecteurs

>>> Acheter un détecteur a u meilleur prix ici

>>> Lien vers le test sorti dans le magazine

>>> Forum d’utilisateurs de détecteurs

>>> Groupe Facebook d’utilisateurs

>>> Site Fabricant

Verdict Quest Q20

profondeur
46 %
discrimination
30 %
rendu sonore et réactivité
30 %
Prise en main (poids/confort/accessibilité)
93 %
Polyvalence
27 %
45%Très Décevant !

Le Q20 est un appareil qui déçoit énormément de par ses erreurs de conception mais surtout ses performances sur le terrain vraiment faibles et bien en deçà de ce qui est annoncé par certains «spécialistes internet». Heureusement que sa prise en main très bonne lui permet de remonter légèrement la moyenne comme vous pouvez le voir sur notre tableau qui compare tous les détecteurs, sinon il aurait fini bon dernier de ce test. Pour 269 euros on lui préférera sans hésiter un détecteur Fisher, Teknetics, Minelab, Tesoro voire même un Garrett !

Vous serez intéressé par:

magazine de détection le fouilleur n°68

Le Fouilleur 68 est en kiosque

Le Fouilleurn°68 est en kiosque à partir du 8 Aout //. Dans ce numéro de 64 pages, retrouvez toutes

Lire la suite...
dossier comparatif les battées et pans

Les pans et battées: comment choisir l’outil qu’il vous faut

Le pan est l’outil indispensable dont vous avez besoin pour débuter en orpaillage. Quel est donc la différence entre

Lire la suite...
magazine de detection le fouilleur 67

Le Fouilleur 67 est en kiosque

Le Fouilleurn°67 est en kiosque à partir du 9 mai 2018 //. Dans ce numéro de 64 pages, retrouvez toutes

Lire la suite...

Mobile Sliding Menu