[Test] Detech Chaser 14kHz: le plus puissant détecteur digital

Dans détecteurs
detech eds chaser 14khz

Nous avons confié le test du nouveau Chaser 14kHz de Detech à un prospecteur expérimenté et indépendant, Alain.P. Ce dernier a déjà rédigé plusieurs articles dans d’autres magazines. Son test est vraiment très détaillé comme vous pourrez le voir et il mélange test en bac, dans l’air et sur 5 terrains différents déjà prospectés. Nous avons également réalisé nos propres tests que nous vous présenterons à la suite de l’article. Vous trouverez également plusieurs vidéos sur le terrain réalisées par des Youtubeurs.

test detech eds chaser

L’avis d’Alain Présentation du Chaser

La société DETECH est une entreprise bulgare qui a commencé par fabriquer des détecteurs « grosses masses » à induction pulsée (série SSP) et est également très connue pour ses disques SEF incorporant une technologie brevetée. DETECH s’est lancé dans la fabrication de détecteurs VLF en 2010/2011 avec la sortie de l’EDS, et dans les années suivantes par des modèles dérivés WINNER, EDS 2, REACHER et puis le RELIC STRIKER . Au milieu de l’année 2016, DETECH sort le CHASER, un détecteur qui reprend la plateforme de l’EDS II plus (détecteur que je possède également) tout en l’améliorant avec une interface digitale dernier cri, un mode multiton…C’est donc le dernier né de DETECH que nous allons évaluer dans cet article.

Première impressions après réception du colis

A l’ouverture de la boite, on constate que les différents éléments du détecteur sont bien rangés et calés via une plaque carton ajourée : ça fait bonne impression. Le montage est très rapide le disque se monte très facilement sur le bas de canne et tient parfaitement sans avoir à trop serrer la vis plastique ; pourtant c’est souvent un point délicat sur les détecteurs. La qualité de fabrication des différents composants boitier, canne, disque, est excellente. C’est largement au niveau des fabrications américaines style TESORO.

canne telescopique pour détecteur de métaux
La canne téléscopique de détection est particulièrement bien conçue, les 2 éléments coté boitier sont en 100/100 carbone, c’est la première fois que je vois ça en 20 ans de détection, le carbone c’est le top : c’est très léger et très solide.  C’est bon signe car le constructeur ne se serait pas embêté à fabriquer une canne en carbone, un matériau onéreux, si l’électronique du détecteur n’en valait pas la peine.
Par contre le bas de canne reste en plastique, c’est dommage, Detech aurait dû aller Jusqu’au bout et proposer un bas de canne également en carbone car c’est en bas que les grammes gagnés améliorent le plus la maniabilité du détecteur…
Le disque de détection ULTIMATE 22 est de très bonne qualité il est de plus très léger, poids inférieur à 400g : c’est du top niveau ! A noter que dans la suite de ce test, j’utiliserai aussi un disque SEF PRO de 22 provenant de mon Detech EDS2. On remarque que le haut-parleur est placé sur le haut du boitier c’est bien pour l’écoute des signaux mais ça expose le haut-parleur aux infiltrations d’eau en cas de pluie.
Au passage à la balance, et malgré la canne en carbone, le détecteur est un peu lourd environ 1500g (et pas 1300g comme indiqué dans la doc ). Cela vient notamment du boitier électronique qui pèse environ 400g a lui tout seul. Cela se ressent au niveau de la prise en main du détecteur qui a tendance à plonger vers l’avant entrainé par le boitier en position haute sur la poignée de la canne. La solution je la connais je l’ai déjà appliquée sur mon EDS2, il faut déplacer le boitier et le fixer sous l’arrière de la canne, ça demande un peu de bricolage mais ça métamorphose le détecteur. Heureusement que les gens de Detech ont eu la bonne idée de monter une longueur de câble importante sur leurs disques ce qui permet de monter sans problème le boitier à l’arrière de la canne. Après cette opération on n’a certes plus l’écran du détecteur face à soi ; mais les prospecteurs expérimentés ne travaillent souvent qu’à « l’oreille » et c’est mon cas. Et puis sur des secteurs connus et « rincés » les signaux sont rares donc de toute façon on creuse sur chaque bon signal, inutile donc de perdre son temps à consulter l’écran.

screen

Bon il est temps de mettre en marche le CHASER, de jouer un peu avec les réglages et essayer différentes cibles dans l’air. Les réglages sur écran digital sont simples et quelques minutes suffisent pour se familiariser avec les commandes, avec l’aide de la doc Detech qui est très bien faite.
J’essaie le multiton « TONE ID » qui me manquait tant sur l’EDS2 (qui est monoton). Le TONE ID du CHASER est un peu surprenant. En effet toutes les cibles émettent le même son médium à proximité du disque, c’est quand on éloigne la cible du disque que les différentes sonorités apparaissent, et notamment un signal aigu pour les cibles de conductivité moyenne et élevée. C’est un peu déstabilisant au départ je l’avoue. Sur un Minelab Xterra, par exemple la, tonalité de la cible ne change pas quel que soit son éloignement par rapport au disque. Bon pourquoi pas ; on verra bien ce que cela donne sur le terrain. Sinon j’ai noté une petite subtilité (bug?). Quand on change la tonalité, les autres réglages (sensibilité, gain, etc…) reviennent au réglage usine. C’est un peu perturbant au début. Donc il faut d’abord choisir la tonalité (ONE TONE/MIXED/TONE ID), et seulement ensuite modifier les autres réglages. Les réglages de puissance, sensibilité et gain peuvent être positionnés à fond : sensibilité a 100/100 et gain sur HIGH, le détecteur reste stable à puissance max sans émettre de faux signaux. A noter qu’il faut faire ce genre de test en plein air et pas à l’intérieur d’un bâtiment.

depot de monnaies trouvé par spartacus avec le chaser

Passons aux tests !

On comparera le DETECH CHASER avec le XP DEUS, mon détecteur personnel qui est l’un des plus utilisés par les prospecteurs à l’heure actuelle, ceci afin d’avoir un élément de référence.
3 types de tests seront effectués :
– test dans l’air
– test sur banc d’essai : bac de terre
– test terrain sur différents secteurs ; bois, foret et champs

Réglages et disques utilisés lors de nos tests

– Le CHASER est réglé avec une sensibilité à 100, le volume à 15, le gain en HIGH et en mode Tone ID.
Je ne calibre pas l’effet de sol et le laisse au réglage d’usine (fixe).
Les disques 22cm ULTIMATE et 22cm SEF PRO sont testés
– Le DEUS est réglé en mode usine DEUS FAST et 5 tons, les disques testés sont le 22 et le 28cm

Profondeur obtenues par le Chaser dans l’air

Bronze romain 1gr :
>>>CHASER/22 25cm,
>>>DEUS/22 20cm
Double tournois  :
>>>CHASER/22 33cm,
>>>DEUS/22 24cm
5ct Napoléon 3 :
>>>CHASER/22 38cm,
>>>DEUS/22 27cm,
>>>DEUS/28 28cm
10ct nap3 :
>>>CHASER/22 40cm,
>>>DEUS/22 31cm,
>>>DEUS/28 34cm
Boucle 14 18 allemande :
>>>CHASER/22 53cm,
>>>DEUS/22 38cm

Le CHASER va donc plus loin que le DEUS dans l’air, ceci sur toutes les cibles ! De tous les détecteurs que j’ai pu tester dans le passé, soit une douzaine de machines (marques Tesoro, Minelab, XP), j’ai constaté qu’ils plafonnent tous à 30/34cm pour une 10ct Nap3 dans l’air, même avec un disque de 28cm. Le CHASER est le premier (avec l’EDS2) que je vois qui va nettement au-delà. ( 40cm sur une 10ct Napoléon 3 !)

Profondeurs obtenues par le Chaser dans le bac de test.

Ce test a pour but de simuler le sol. J’utilise à ce dessein un bac en plastique rempli de 15cm de terre calcaire très sèche sous lequel est placée la cible. Je fais appel presque aux mêmes cibles que pour le test en l’air. Le test consiste à poser la monnaie sur le sol, de poser le bac dessus, de balayer le disque du détecteur au niveau de la bordure supérieure du bac et de noter la force du signal. Pour donner une idée de la profondeur, la cible est située à 18cm de la bordure supérieure du bac. On a donc la monnaie puis 15cm de terre, puis encore 3cm de vide. Le test est effectué en extérieur sur la terrasse en pvc d’une maison: pas de clous, ni de vis, ni de béton armé et ce à distance des interférences électriques de la maison.

10ct nap3 :
>>>DETECH CHASER/22 : signal aigu de force assez élevée et net
>>>DEUS/22 et 28    : signal aigu de force moyenne
5ct Napoléon 3 :
>>>DETECH CHASER/22 : signal aigu de force moyenne et net quand la cible est bien centrée (j’ai tourné autour de la cible )
>>>DEUS/22 et 28 : signal aigu à peine perceptible a la limite de détection de la machine
Double tournois  :
>>>DETECH CHASER/22 : petit signal aigu net
>>>DEUS/22 et 28    : aucun signal

Le CHASER est donc plus sensible que le DEUS sur ce test en terre quelle que soit la cible. On le voit bien sur le test du double tournois où il arrive a ressentir le double tournois alors que le DEUS reste muet a cette profondeur. C’est assez logique que la différence constatée dans l’air se répercute aussi en terre et je m’y attendais. Estimation du gain CHASER vs DEUS en profondeur sur bac de terre de 20% a 30% de profondeur en plus.

sortie detection avec le detech eds chaser 14khz

Résultats obtenus sur 5 terrains différents

J’ai passé environ 7/8 heures sur le terrain avec le CHASER, uniquement sur des secteurs connus et « rincés » en bois, foret et champ.
D’après mes premiers tests en bac et dans l’air, le CHASER étant en théorie plus puissant que les autres détecteurs du marché, il doit en toute logique m’apporter des trouvailles supplémentaires sur ces terrains maintes fois prospectés.
A noter que j’ai utilisé le casque sans fil DETEKNIX W3 PRO lors de ces sorties avec le CHASER.
1ere sortie en bois :
Il s’agit d’un petit bois près d’une petite ville avec beaucoup de belles trouvailles. J’y suis passé et repassé avec mon XP Goldmaxx, Xterra705 et autres XP DEUS disque 22 et 28. Il y a beaucoup de ferreux et le terrain est sablonneux. J’ai refait pas mal de cibles dont une belle 5ct Napoléon 3 en profondeur, une boucle 16eme, etc … Le CHASER est stable, beaucoup plus facile à utiliser que l’EDS2, notamment grâce au TONE ID. La discrimination est très bonne. Avec un peu d’habitude on ne sort plus de ferreux ou alors très rarement. Il faut balayer lentement car il est moins réactif qu’un TESORO ou un DEUS. Défaut déjà signalé il manque de maniabilité avec le boitier monté sur la poignée.
Test positif

2eme sortie en forêt :
Donc me voilà sur un secteur « rincé » en forêt tout près d’une ville moyenne où j’ai trouvé moult cibles. J’ai sorti cette fois 3 monnaies corrodées style liard de France. Le temps est pluvieux c’est assez désagréable mais ça permet de tester le matériel dans des conditions difficiles et je n’ai pas eu de souci ce jour-là, que ce soit avec le CHASER ou le casque sans fil DETEKNIX PRO ceci malgré les averses …
Test positif

3eme sortie en foret :
J’ai refait le secteur 2 ci-dessus. Cette fois je n’ai pas trouvé grand-chose. Peut-être est-ce que cela vient du manque de chance, peut-être est-ce dû au terrain. En effet, une couche de sable d’une vingtaine de cm et dessous une couche de pierres ont peut-être empêché les cibles de descendre profondément. Je suis quand même un peu déçu.
Test negatif.

4eme sortie en champ :
Entre temps j’ai monté le boitier électronique du CHASER sous l’arrière d’une canne carbone de fabrication personnelle. Je préfère ne pas toucher à la canne du CHASER qui m’a été prêtée par la Boutique du Fouilleur que je remercie au passage. Ca va beaucoup mieux après la modification et le détecteur est très agréable a opérer dorénavant.
J’ai enfin réussi à trouver un champ déchaumé ce qui n’est pas facile en Octobre car tout est semé dans la région. Le champ situé près d’une petite ville a été « archi prospecté » par mon cousin Francois et moi-même depuis les années 90. C’est mon premier test en champ avec le CHASER et j’ai un peu de mal la première demi-heure, de par sa réactivité plutot basse. Son terrain de jeu favori c’est plutôt les bois. Finalement après m’être habitué aux réponses sonores du CHASER sur ce type de terrain, je commence à sortir pas mal de cibles, dont 1 denier tournois, 1 double tournois, et une 1 franc alu des années 40.
Test positif

5eme sortie en bois :
Il s’agit d’un petit bois rincé par plusieurs prospecteurs (moi y compris) dans les années 2000 avec des XP Goldmaxx. Le terrain est sablonneux et tapissé d’une épaisse couche de lierre qui complique la détection. Malgré cela, j’ai trouvé de nombreuses cibles en très peu de temps à la fois en surface et en profondeur, dont une royale cassée en 2 et un beau potin gaulois.
Test positif

Bilan de mes sorties sur le terrain

4 sorties sur 5 ont été réussies: c’est très bien et le contrat de trouver sur des endroits maintes fois détectés est largement rempli par le CHA-SER ! On retrouve donc bien sur le terrain sa grande sensibilité mesurée lors des tests sur le banc d’essai/bac de terre. Le CHASER me rappelle beaucoup l’Xterra705, un excellent détecteur de Minelab, à la différence que le Chaser se révèle plus puissant et plus maniable (on ne peut hélas pas déplacer le boitier sur l’arrière avec le Xterra705, son câble de disque étant trop court).
A noter que j’ai utilisé pendant ces sorties le disque 22cm Ultimate (livré avec le Chaser) et  le SEF PRO 22cm . Ces 2 disques fonctionnent très bien, ils ont des performances similaires et un poids identique, sous les 400g sans protège disque. Notez que vous pouvez adapter sur le Chaser 14kHz les disques des EDS II plus et EDS Winner.

Mes conseils de réglages

Utilisez la sensibilité à 100/100 et mettez le gain sur HIGH : donc tout « à fond ». La puissance c’est le point fort du CHASER, autant donc en profiter.
Faites appel au mode Tonalité TONE ID, qui permet de mieux deviner ce qui se cache dans le sol. Une fois qu’on est habitué au multiton, impossible de s’en passer, quelque que soit le détecteur d’ailleurs ! Je vous conseille le mode COINS, un réglage qui fonctionne très bien sur le terrain

Pour ce qui est des sons, avec le CHASER, la discrimination est moins franche que sur un Tesoro par exemple, il faut bien tendre l’oreille, dès qu’on entend le moindre petit craquement il s’agit d’un ferreux. On creuse seulement sur un signal (medium ou aigu ) net et clair dans les 2 sens de balayage. Celui ou celle qui cherche des monnaies de moyen et gros module fera attention aux signaux aigus réguliers même faibles qui indiquent une cible de conductivité élevée en profondeur. Les signaux medium forts et « étalés » sont très souvent des ferreux, il suffit de tourner un peu en balayant autour de la cible pour s’en assurer car le moindre craquement ou la moindre coupure de son indique la présence d’un ferreux.
On balaie lentement avec le CHASER, car il a une réactivité plutôt basse, ceci afin de ne pas rater les petits signaux faibles qui signalent des cibles en profondeur.

Ce que je pense du Chaser

Le Detech CHASER est un excellent détecteur qui se démarque de la concurrence par une puissance exceptionnelle sur tout type de cible. Ce « boost » en profondeur vient probablement de la forme particulière et brevetée des disques ULTIMATE/SEF ainsi qu’à une électronique adaptée. Difficile d’en savoir plus, Detech n’étant pas très bavard sur le sujet. On utilisera donc plutôt le CHASER en « finition » sur des secteurs ou les autres détecteurs du marché ne trouvent plus rien.
Le Chaser n’en demeure pas moins très polyvalent et on peut l’utiliser sur tous types de terrains, sachant que son terrain de prédilection est plutôt la foret. Il est plutôt destiné à des prospecteurs assez ou très expérimentés qui seront capables d’interpréter correctement ses réponses sonores après quelques heures de pratique.  Il est fortement recommandé de monter le boitier sur l’arrière de la canne, ce qui nécessite un peu de bricolage mais qui permet d’obtenir une maniabilité bien meilleure.
On se fait plaisir avec ce CHASER et c’est vraiment difficile de rentrer bredouille avec lui et ce même sur des secteurs maintes fois prospectés, et c’est bien cela le principal qu’il faut retenir.
Le prix du Detech Chaser est de 849 euros. On se situe donc dans la fourchette haute car nous sommes en présence ici affaire d’un matériel haut de gamme nous gratifiant de performances au-dessus du lot. Son prix est donc justifié.

Je donne au Chaser donc la note de 16/20.

Alain a aimé:
+ ultra performant sur tous types de cibles même avec un disque 22cm
+ très bon en séparation (trouve très bien les bonnes cibles au milieu des ferreux)
+ très stable / pas de faux signaux à sensibilité et gain au maximum
+ signaux nets et limpides même sur des cibles en profondeur
+ très bon rejet des ferreux
+ capable de trouver des cibles minuscules
+ construction très soignée (canne carbone, écran rétroéclairé…)
+ disque 22cm Ultimate DD très léger et robuste
+ tous les réglages disponibles via l’écran digital
+ faible consommation de piles

Alain a moins aimé:
– maniabilité moyenne (ça se corrige avec un montage boitier sur l’arrière)
-haut-parleur exposé aux intempéries
– mode TONE ID déroutant et perfectible sur les cibles en surface
– vis de serrage du disque fragile
– pas de housse de protection boitier disponible pour le moment

comparatif disques eds chaser

profondeurs obtenues par l'eds chaser 14khz

L’avis de la rédaction sur le Chaser 14kHz

Le Chaser nous a séduit. Il n’est certes pas exempt de défauts (absence de volume fer et de réactivité réglable, autocollant de la poignée qui se décolle) mais sa remarquable puissance et sa facilité d’utilisation grâce à des menus clairs, qui ne sont d’ailleurs pas sans rappeler ceux du Minelab SAFARI, compensent facilement ces légers manques. L’appareil est assez réactif, mais pas autant qu’un Tesoro ou un Teknetics. Sur terrain pollué il se comporte bien grâce à sa fréquence de 14kHz et son excellent disque 22cm DD Ultimate (et c’est encore beaucoup mieux avec le 30cm !). En revanche, là où il donne le meilleur de lui-même, c’est en terrain propre comme en forêt. Notez que pour activer l’effet de sol assisté (Ground Balance) il ne faut pas être en mode TONE ID.
Le Chaser est une version digitale de l’EDS II +. Tout aussi puissant que l’EDS comme l’indique nos tests de profondeur, le Chaser corrige les défauts de l’EDS II plus: il est dorénavant multiton, dispose d’un effet de sol automatique ou fixe bien plus simple que celui de l’EDS II, est doté d’une fonction pinpoint, d’un écran rétroéclairé et d’une canne télescopique en carbone de très bonne qualité et peu encombrante. On a également apprécié les menus avec explications en français.
Le Chaser s’adresse à tout type de prospecteurs, qu’ils soient débutants ou confirmés. C’est avant tout un appareil de finition dont l’exceptionnelle puissance ne vous décevra pas. Avec ce détecteur, Detech confirme une nouvelle fois sa réputation à savoir celle d’un fabricant qui conçoit des machines très puissantes, pointues et de qualité ; sauf que cette fois-ci le Chaser a été mis au gout du jour par rapport à ce qui se fait ailleurs: présence d’un écran rétroéclairé, plusieurs tons, menu avec didacticiel en français, canne télescopique en carbone aussi compacte que celle d’un Deus…Dans un prochain numéro nous reviendrons sur ses performances à la plage.

La rédaction lui décerne la note de 68/100

A titre de comparaison, voici les notes obtenues par d’autres appareils dans la même gamme: Teknetics UPG 84/100, Teknetics G2 80/100, XP Deus 80/100, Detech Relic Striker 66/100, Garrett AT PRO 58/100.

Voici quelques notes de détecteurs d’entrée de gamme: Teknetics Eurotek PRO 27cm 75/100, Fisher F44 65/100, Tesoro Compadre 53/100, Garrett ACE 300i 44/100.
Ce nouveau protocole de notation vous permet donc de comparer des appareils de budgets différents.

>>> Acheter le détecteur Chaser 14kHz au meilleur prix ici

>>> Lien vers le test sorti dans le magazine

>>> Forum d’utilisateurs DETECH

Pour tout savoir sur les critères des notes accordées et le protocole de test dans le cube : http://www.lefouilleur.com/journal/protocole-de-tests-detecteurs/

Vidéo du dépot trouvé par Spart@cus avec son Chaser:

Vidéo du Chaser sur le terrain par Spart@cus :

Detech Chaser 14kHz (la rédaction)

Profondeur
93 %
Discrimination
40 %
Rendu, confort sonore et réactivité
60 %
Prise en main (poids/confort/accessibilité)
73 %
Polyvalence
74 %
68%

le digital qui va plus profond que les autres

Le Chaser nous a séduit. Il n’est certes pas exempt de défauts (absence de volume fer et de réactivité réglable, autocollant de la poignée qui se décolle) mais sa remarquable puissance et sa facilité d’utilisation grâce à des menus clairs, qui ne sont d’ailleurs pas sans rappeler ceux du Minelab SAFARI, compensent facilement ces légers manques.

Vous serez intéressé par:

disque 33cm pour detecteurs de metaux

Comparatifs des disques 33cm Karma, Detech et NEL

3 marques proposent des disques de 33cm, le diamètre le plus polyvalent parmi les grands disques. Nous les avons

Lire la suite...
magazine tresor et detection

Le Fouilleur 63 en kiosque le mardi 3 juillet

Le Fouilleurn°63 est en kiosque à partir du mardi 3 juillet 2017//. Dans ce numéro de 64 pages, retrouvez

Lire la suite...
comparatif des detecteurs de metaux a petit budget pour debuter

Comparatif des détecteurs pour débuter (179 à 449€)

La question qui revient le plus souvent parmi nos lecteurs ou sur les réseaux sociaux est de savoir «Quel

Lire la suite...

Mobile Sliding Menu