Ruées vers l’or en Afrique, arnaques et contrefaçons !

Dans Dossiers, Guides d'achat
vente détecteurs de métaux pour l'or en Afrique

Depuis 2009 et les premières ruées vers l’or au Soudan, nous avons été les premiers (et les seuls) à vous parler de ces fièvres de l’or qui ont touché successivement le Soudan en 2009, la Guinée et le Mali en 2010, le Tchad en 2014 et enfin la Mauritanie en 2016. Aujourd’hui c’est tout le continent africain qui s’est pris d’une frénésie pour la recherche de l’or natif provoquant à chaque fois  une rupture de stock mondiale de la production de détecteurs de métaux de plusieurs marques. De l’exploitation du  coltan en Afrique centrale en passant par la découverte d’énormes filons d’or , le détecteur de métaux s’est affirmé comme le nouvel outil mondial pour prospecter ces métaux rares.Ceci a des conséquences pour nous en Europe notamment avec de nombreuses ruptures de stock sans compter un essor des contrefaçons. Beaucoup de fabricant ont orienté leurs dépenses de recherches vers les détecteurs dédiés à l’or. Enfin, hélas, plusieurs magasins peu scrupuleux profitent de la méconnaissance des clients africains débutant dans la prospection pour leur revendre des appareils pas du tout adaptés.

De la découverte d’un filon d’or au soudan en 2009 et ses conséquences pour nous prospecteurs…

En 2009 a été découvert au Soudan un filon d’or de 70 km en plein cœur du désert. Il faut savoir que depuis l’antiquité, cette région de l’Afrique (appelée aussi la « Gold Coast ») est l’une des plus grandes réserves d’or de la planète.

A la chute de l’empire romain, l’Europe est plongée dans une période sombre qui durera mille ans. Guerres, invasions et famines vont se succéder. Échanges commerciaux réduits et pénurie monétaire sont monnaie courante à l’époque. Ce n’est qu’à partir du XIV siècle en France par exemple que la monnaie commence à circuler de nouveau avec par exemple l’apparition du « franc à cheval » par Jean II le bon et celui de Charles V qui marquera le début d’une période stabilité monétaire. Le blanc « au K » (initiale de Karolus) valant 5 deniers, un denier parisis, un double, un denier et une obole tournois complèteront ce système monétaire fort simple.

Des pépites ont été découvertes en profondeur par des compagnies minières qui se sont ruées vers la région, à cause de la hausse du cours de l’or ces dernières années. Rien de nouveau, car cette région est connue comme aurifère depuis l’antiquité comme nous l’avons rappelé. Non, la nouveauté vient du fait que la population locale s’en est aussi mêlée.

detecteur d'or en guinee et au maliUne région historiquement riche

Des études ont montré que même après la découverte de filons en Amérique du sud au XVI siècle c’est du Soudan que les productions d’or les plus régulières viendront alimenter les réserves et donc l’économie de l’Europe. Au XVI et XVII siècles les doublons espagnols étaient frappés en Espagne mais aussi au Mexique et au Pérou (« l’or des incas ») puis transportés à travers des galions pour le commerce l’épice par exemple. Bien avant cela les égyptiens prospectaient l’or dans le désert nubien, et c’est justement là que ce filon a été découvert.

Des pépites ont été découvertes en profondeur par des compagnies minières qui se sont ruées vers la région, à cause de la hausse du cours de l’or ces dernières années. Rien de nouveau, car cette région est connue comme aurifère depuis l’antiquité comme nous l’avons rappelé. Non, la nouveauté vient du fait que la population locale s’en est aussi mêlée.

L’or gris : le coltan

Le coltan, une abréviation pour colombo-tantalite, est un minerai de couleur noire ou brun-rouge contenant deux minéraux associés, la colombite (Fe, Mn) (Nb, Ta)2O6 et la tantalite (Fe, Mn) (Ta, Nb)2O6. Notez bien l’élément fer, nous en reparlerons plus tard. C’est ce dernier qui donne sa valeur au minerai. Le tantale est reconnu pour sa dureté et sa résistance extrême à la chaleur et à la corrosion. C’est un métal gris de couleur analogue à celle de l’argent ou du platine. Il est lourd et très dur mais aussi relativement ductile et se laisse facilement usiner. Il sert à fabriquer des pièces d’avion, des fusées, des outils de précision, mais surtout des objets de consommation très courante : des condensateurs pour les ordinateurs et les téléphones portables.

Le coltan se trouve en quantités importantes en Afrique centrale, notamment en République démocratique du Congo qui détient entre 60 et 80 % des réserves mondiales, ainsi qu’en Australie, au Brésil, au Canada et en Chine. Il est justement considéré comme un métal stratégique et est source de nombreuses tensions dans la zone, les profits liés à l’exploitation de cette ressource non renouvelable étant astronomiques.

Ainsi en 2000, une pénurie mondiale et d’une hausse des prix du tantale aurait empêché la fabrication de la Play Station 2 de Sony en quantité suffisante. A ce moment là, le prix du kilo de tantale était de 485 dollars. Il est aujourd’hui d’une quarantaine d’euros. Dans la trilogie Terminator, les exosquelettes des t800 sont constitués en partie de coltan. Dans le roman Moonraker (3e livre des aventures de James Bond), la fusée Vise-Lune est construite avec un alliage de colombite, métal avec lequel le « méchant » Sir Hugo Drax aurait fait fortune.

Prospecter pour survivre

L’exploitation de ces richesses a naturellement attiré des multinationales spécialisées dans la prospection provoquant des tensions tribales, mouvements de déstabilisations et guerres dans ces zones déjà sensibles. Mais ce n’est pas le seul dénominateur commun. On assiste dans les deux cas  à une nouvelle ruée vers l’or qu’il soit jaune ou gris. Elle attire de nombreuses populations cherchant à échapper à la pauvreté et à la misère. Il faut savoir que le coltan est trois fois plus rentable que l’or et surtout bien plus que l’agriculture. Un « creuseur » de coltan peut gagner jusqu’à 115 dollars en deux semaines, chiffre qui représente le travail d’un an du paysan cultivant des haricots dans la région du Grands Lacs. Les conditions d’extraction sont difficiles car ces prospections sont faites de manière clandestine et au mépris des règles de sécurité (tunnels qui s’effondrent…).

L’armée protège et contrôle l’extraction de ces richesses. Il est donc de plus en plus difficile pour les chercheurs indépendants de collecter ces métaux. C’est donc tout naturellement que certains se sont tournés vers l’utilisation de détecteurs de métaux.

Pour ce genre de prospection il faut des détecteurs puissants sur petites cibles et métaux difficiles à détecter, résistants, capables de passer des terrains minéralisés. Ceci exclut les basses-fréquences. La discrimination est peu importante, car vous aurez remarqué que le coltan est composé de fer. Dans l’échelle des métaux, l’or se situe un peu au dessus du fer. Voilà pourquoi les chercheurs travaillent en tous métaux sans discriminer le fer afin de ne pas manquer la moindre petite pépite.

Nos prospecteurs soudanais et congolais sont donc à la recherche de détecteurs spécifiques, bien souvent dédiés à l’orpaillage. La demande pour ces machines a donc explosé, conduisant à des ruptures mondiales sur certains produits. Les autorités contrôlant le commerce des minéraux et des antiquités il est bien souvent interdit d’importer des détecteurs de métaux. Ces transactions se font donc via des intermédiaires en Europe ou à Dubai. N’oublions pas non plus que certaines régions du Soudan sont sous le coup d’un embargo des USA (pays de provenance de la plupart des marques de détecteurs ), notamment à cause du conflit au Darfour. La crise du Darfour a fait l’objet de 22 résolutions de l’ONU, et de 3 résolutions du Parlement européen. La Cour Pénale Internationale a délivré un mandat d’arrêt international contre le Président soudanais Omar El BECHIR pour crimes de guerre et crimes contre l’humanité.

De l’or au Soudan+du coltan au Congo=une pénurie de détecteurs dans le mode

Cette course à l’achat de détecteurs de métaux a commencé par les machines dédiées à l’or natif. La référence étant le Minelab GPX4500, les premières ruptures sont arrivées du coté de cette marque et ce en dépit de leur prix élevés. Il faut savoir qu’un détecteur acheté 3500 euros en Europe est revendu 5 à 10 fois le prix au Soudan compte tenu de la difficulté pour introduire ces machines dans le pays. Au Soudan, cette prospection à l’aide de détecteurs se fait essentiellement de nuit car l’armée commence à contrôler de plus en plus ces « prospections sauvages ». Voici la seule vidéo qui évoque ce filon: http://www.youtube.com/watch?v=lj97GAVQ9VU

détecteur d'or minelab gpx
Quelques prises faites par les GPX de Minelab

Une fois les GPX4500 épuisés, et compte tenu de leur prix prohibitif et de leur complexité d’utilisation (ils sont utilisés par les prospecteurs africains avec les réglages d’usine, et ne fonctionnent donc qu’à 50-75% de leur potentiel), les prosecteurs soudanais se sont rabattus vers les Teknetics T², beaucoup moins couteux et qui grâce à leur fréquence de 14kHz, leur compensation de l’effet de sol en mode tous métaux offrent de très bonne performance pour l’orpaillage.

Voilà pourquoi à partir  octobre 2009, il n’a plus été possible de trouver dans le monde des T² à la vente pendant quasiment une année. Le cours du T² d’occasion est même en train de flamber. Il faut savoir que ces T² se vendaient 2000 dollars ; les intermédiaires les revendant le triple du prix au plus fort de la pénurie. Puis ce sont les disques de GP4500 qui sont venus à manquer. On a pu apercevoir sur un site de vente aux enchères bien connu des têtes Minelab Mono en vente d’occasion à 1500 dollars, à savoir 3 fois le prix neuf. Il existe pourtant des disques SEF 53cm dédiés à ces modèles qui commencent à faire un carton là bas et qui sont bien moins chers mais surtout sont en stock. En effet, le délai d’attente d’un GPX ou même d’un disque est parfois très long long en période de ruée vers l’or. Ceci s’explique aussi par le fait que Minelab ait délocalisé une partie de sa production.

détecteurs de métaux T2 afrique

Les fabricants s’adaptent, les contrefaçons apparaissent…

Minelab a lancé de nouvelles versions de ses GPX: les GPX4800 et les GPX 5000. Teknetics a fait de même avec le G2, premier détecteur mono-haute-fréquence (19kHz) équipé d’un écran LCD et d’un pinpoint. Il est bien entendu dédié à la recherche de petites monnaies (alliages) et à l’orpaillage. Bien leur en a pris car quelques mois plus tard, une deuxième ruée vers l’or a eu lieu ! Un phénomène semblable s’est en effet produit cette fois ci en Guinée Conakry avec des conséquences identiques pour nous pauvres prospecteurs européens à savoir de longues ruptures de stock. C’est aussi à ce moment qu’ont été aperçues les premières contrefaçons. Nous y consacrons un dossier complet ici: http://www.lefouilleur.com/lessor-preoccupant-contrefacons-de-detecteurs/

Un scandale géologique

Congo, Afrique du Sud, Mali, Tchad ont été qualifiés par de scandale géologique à cause de la multiplicité et la richesse des minerais qu’on y trouve au XIX siècle. Cette expression s’applique aussi à la Guinée. Il y a 900 millions d’année imaginons la terre comme une seule ile ou plutôt un plateau au milieu de l’océan, c’est ce qu’on appelle le continent primitif. Celui-ci va se progressivement se diviser en deux ou trois gros blocs continentaux qui vont commencer à se déplacer. C’est le début de ce qu’on appelle : la dérive des continents. Plusieurs ères se succèdent alors. Au Permien, il y a 270 Millions d’années au terme de leur dérive, les continents se sont de nouveau rassemblés et permettent la diversification des espèces à travers le globe. Cette terre appelée « Pangée » va inspirer un géologue Allemand du début du 20ème siècle. Alfred Wegener sera frappé par la concordance des bordures des continents qui semblent s’assembler comme un puzzle. Il reconstitue les contours de ces plaques, et étoffe ses théories en démontrant la présence de Fossiles semblables sur deux continents qui devaient autrefois être « collées » : l’Afrique du sud, et l’Amérique du Sud. Cette découverte sera annoncée en 1912, et sera la base de la théorie actuelle de la dérive des continents qui sera rebaptisée la Tectonique des plaques, terme qui nous renvoie loin à nos cours de géologie du collège.

detecteur d'or en guinee et au maliCeci va vous aider à comprendre la richesse du sol Guinéen. En effet ce pays possède des richesses dans son sous-sol équivalente à celles de certains pays d’Amérique du sud comme le Brésil et la Guyane. Souvenez des problèmes diplomatiques entre ces deux pays que la recherche de l’or engendre et qui ont provoqué des tensions il y a peu entre la France et le Brésil. L’or des Incas et Mayas a conduit indirectement à leur extinction. Au Soudan nous avions montré comment les prospecteurs travaillaient dans es conditions d’exploitation intenables, beaucoup y laissant la vie (mort de fatigue dans le désert, effondrements de galeries de fortunes non étayées…). Les scandales géologiques sont des héritages lourds à porter et sont synonymes de guerres et misère pour la population de tout temps exploitée. En 1901, la Guinée devient une partie intégrante de l’Afrique-Occidentale française (AOF), le pays est essentiellement francophone. Le français est d’ailleurs la langue officielle.

Un projet minier pharaonique

En 2011, dans le cadre d’un accord d’exploitation du plus grand gisement de fer au monde, la société Rio Tinto s’engage à créer une voie ferrée de 650 km dont 21 km de tunnels qui traversera le pays d’est en ouest et ce afin d’amener le minerai extrait jusqu’au port de Conakry pour son exportation. L’Or est essentiellement extraite en Haute Guinée. Il y a deux types d’exploitation : l’exploitation artisanale et l’exploitation industrielle. L’exploitation industrielle est assurée par trois sociétés : l’Ashanti Gold Field Corporation, la Société minière de Dinguiraye et la SEMAFO. En marge de ces énormes exploitations de petites coopératives voient le jour.

De minuscules parcelles de terrains sont vendues et des méthodes traditionnelles sont utilisées. Creusage de puits, utilisation de suceuse, tamisage à la main. La petite histoire veut qu’un grand fabricant de détecteur dépêcha du personnel sur place pour former des autochtones à l’utilisation des détecteurs de métaux. Puis ne quelques semaines, ce fut une trainée de poudre. Conscient de l’apport indéniable d’un détecteur de métal dans la recherche de l’or, les guinéens commencèrent à contacter les magasins français pour faire leurs emplettes.

Vers une pénurie des détecteurs en Europe

La plupart des mines d’or se trouvent au nord du pays à la frontière avec le Mali. Ainsi ce sont des sociétés et particuliers de deux pays qui depuis le début du mois de mars ont rapidement épuisé les stocks de détecteurs en France. Rappelons qu’en France à part la Boutique du Fouilleur et l’importateur Tesoro-Minelab, aucune structure n’a de gros stock de détecteurs. Ainsi tous les appels se sont orientés vers 2-3 boutiques surchargeant les lignes et contribuant à de nombreux retards dans les livraisons. La première marque en rupture de stock fut Minelab avec son GPX 5000 et ses XTERRA 705 GOLD Pack. Nous avons remarqué qu’un marketing efficace a conduit les prospecteurs de ce pays à s’orienter vers les détecteurs dont le nom inclut le mot «gold» ou bien sont packagés dans un carton jaune. Première semaine de mars, les délais annoncés étaient de 2 mois. Quand les acheteurs ont compris que les pays francophones n’avaient plus de ces machines en stock ils se sont rabattus vers d’autres pays. Hélas, la situation était la même puisqu’on parle ici de rupture de stock mondiale. Aucune commande de GPX ou Xterra 705 n’est arrivée en France pendant plusieurs mois. Les prospecteurs ont donc du s’adapter. Conscients qu’ils ne pourraient pas s’approvisionner dans ces machines ils se sont tournés une nouvelle fois vers Teknetics. T2 et G2 ont été en rupture de stock une nouvelle fois pendant plusieurs mois. Il faut savoir que de manière générale, les marques préfèrent arrêter de fournir les magasins européens et vendre sur place en direct en Afrique à prix d’or, doublant ou triplant ainsi leurs profits.

Les chercheurs d’or guinéens ont aussi compris qu’il valait mieux utiliser 10 détecteurs VLF à 600-700 euros qu’un seul GPX 5000 à 6000 euros; il est bien plus rentable d’équiper 10 prospecteurs qu’un seul. Ainsi la demande sur des appareils d’entrée de gamme moins performants et tous vendus moins de 300 euros a aussi fortement augmenté avec de grosses ruptures de stock dans la plupart des magasin. Sur place, de plus en plus de chercheurs de trésors affluent vers les régions aurifères et font l’acquisition de minuscules parcelles de 2 à 4m². La surface est détectée, des puits sont ensuite creusés. Une fois la micro-parcelle épuisée, le prospecteur passe à la suivante. C’est ce que nous ont expliqué les familles guinéennes qui expédient ou ramènent les machines au pays. Fait notable, beaucoup de ces commandes transitent via le Mali; suite au coup d’état qui a touché ce pays en 2010, les transactions ont été bloquées offrant un court répits aux magasins français. Plusieurs petits magasins français indélicats ont flairé le filon et n’hésitent pas à essayer de caser n’importe quelle machine en faisant croire que leur détecteur est spécialement conçu pour l’or. Ceci en dit long encore une fois sur la mentalité des soit disant professionnels de la détection dans notre pays.

quel détecteur acheter pour trouver des pepites d'or
Cette charmante cliente s’est fait piéger par un magasin du sud de la France qui lui a vendu un Bounty Hunter d’entrée de gamme, un ADX150 et un Golden Mask. Aucune de ces trois machines n’est adaptée à la recherche de toutes petites pépites d’or surtout en terrain très minéralisé (photo de gauche). L’escroc qui lui a vendu ces machines refusant de lui répondre au téléphone, elle a décidé de faire appel à notre équipe pour ne pas se faire rouler une 2eme fois et cette fois trouver le détecteur qui sera adapté. Nous l’avons donc orienté vers un GPX 4500 de Minelab, une machine qui a fait ses preuves à travers le monde.

Comment eviter les arnaques

Suite aux ruées vers l’or, il nous a semblé judicieux de rédiger ce guide qui vous permettra de démasquer les bonimenteurs prêt à vous vende n’importe quoi pour traquer la pépite: http://www.lefouilleur.com/detecteurs-or/

Voici une liste de tous les détecteurs qui sont capables de donner des résultats corrects sur l’or natif: http://www.shop-lefouilleur.com/v2/fr/44-or-natif-pepites-d-or

Vous serez intéressé par:

disque 33cm pour detecteurs de metaux

Comparatifs des disques 33cm Karma, Detech et NEL

3 marques proposent des disques de 33cm, le diamètre le plus polyvalent parmi les grands disques. Nous les avons

Lire la suite...
magazine tresor et detection

Le Fouilleur 63 en kiosque le mardi 3 juillet

Le Fouilleurn°63 est en kiosque à partir du mardi 3 juillet 2017//. Dans ce numéro de 64 pages, retrouvez

Lire la suite...
comparatif des detecteurs de metaux a petit budget pour debuter

Comparatif des détecteurs pour débuter (179 à 449€)

La question qui revient le plus souvent parmi nos lecteurs ou sur les réseaux sociaux est de savoir «Quel

Lire la suite...

Mobile Sliding Menu