Tout ce qu’il faut savoir sur la détection de loisir

Dans Bien débuter
tout savoir sur les détecteurs de métaux de loisir
L

a détection ou prospection se pratique de 7 à 77 ans, quelle que soit votre région ou votre sexe. C’est un loisir universel très agréable à pratiquer seul ,entre amis ou en famille. La détection permet de cultiver son corps et son esprit tout en restant au contact avec la nature. En France la détection de loisir, hors de tout site archéologique est libre et ne nécessite que l’autorisation du propriétaire. Pour tout savoir sur les lois, cliquez ici.

monnaie et boucle detecteur de métaux
que peut on trouver avec un détecteur de métaux

On peut évaluer le nombre de prospecteurs, débutants ou confirmés, à environ 100.000 personnes, compte tenu des estimations qui ont été faites d’après les ventes de détecteurs de métaux de tous calibres. Dans la réalité coutumière, on peut affirmer que la plupart de ces outils électromagnétiques dorment profondément aux fins fonds des placards, voire des greniers, vu qu’il est très rare de croiser un prospecteur dans un champs !

Depuis 2011 et le passage TV de trois reportages dédiés à notre loisir dans des émissions majeures, le loisir connait une forte expansion si bien qu’on a tous parmi nos proches ou nos connaissances un possesseur de poêle à frire !

Il existe ainsi quelques types très caractéristiques de détection électromagnétiques des métaux : la prospection dans les champs, à travers les bois et sous bois, à l’intérieur des bâtiments, sur le sable des plages, dans les caves et souterrains, dans les rivières et même sous l’eau en plongée.

Pour débuter il vous faut bien évidement un détecteur de métaux. Comptez 180 euros minium. En dessous de ce budget il s’agira de jouets fabriqués en Chine qui vous dégouteront de ce loisir. Vous avez ensuite besoin d’une bonne pelle, d’un casque mais surtout de beaucoup de patience !

“Que peut-on trouver en détection ?”

On trouve surtout beaucoup de déchets métalliques égarés au cours de siècles d’occupation ou provenant de l’épandage. Ce que les débutants réalisent au bout de quelques sorties, c’est que notre sous sol est une véritable poubelle et que dire de ce qui se trouve sous l’eau. C’est pourquoi la majorité des prospecteurs ramasse ses déchets, rebouche ses trous, afin de ne pas être embêté lors de la prochaine sortie sur le même endroit et de donner une bonne image de notre loisir. Le cour de certains métaux étant très élevé (cuivre) beaucoup de prospecteurs conservent leur déchets métalliques et autres douilles de chasse pour faire chaque un tour chez le ferrailleur et de troquer ces derniers contre espèce sonnante et trébuchante.

detection de loisir
Quelques trouvailles (monnaies médiévales, boucles…)

Nous avons en France 4000 ans d’histoire métallique, il est donc très rare de revenir d’une sortie sans une voir plusieurs piécettes. On trouve beaucoup de monnaies du 17-18eme siècle en cuivre de type « double tournois », la monnaie des serfs de l’époque. Ensuite, des monnaies modernes en aluminium ou bronze-alu voir cupronickel, sans oublier nos « anciens francs » sont assez communes. Les euros, de part leur composition, s’abiment très rapidement en terre et surtout à la mer. On trouve aussi beaucoup de pièces en bronze 19eme siècle type Napoléon III. Enfin, il est n’est pas peu commun de trouver des pièces antiques, c’est à dire romaine ou gauloise tant l’occupation et l’histoire de la Gaule fut riche.

On exhume aussi beaucoup d’objets usuels: boutons, dés à coudre, médailles, plombs, boucles, clés de robinet, bijoux récents ou anciens (capsulae, fibules…). Ces objets ont « une âme ». La détection est ainsi la seule « machine à remonter dans le temps ». Se dire qu’un bouton a été perdu par un vétéran des guerres napoléoniennes revenu indemne du front ou que la dernière personne à avoir touché une bague était un romain procure une montée d’adrénaline indescriptible. Qui n’a pas rêvé de se prendre un jour pour Indiana Jones ? Toutes ces émotions, un simple détecteur vous les procurera quelle que soit l’endroit ou vous trouvez.

Dans certaines région on trouve aussi beaucoup d’objets militaires plus ou moins inoffensifs voir dangereux surtout s’il s’agit d’explosifs. Attention, un obus même rouillé voir une simple balle peut se révéler dangereuse. On parle de prospection « militaria » et dans ce cas là, la prudence est de mise. Beaucoup de prospecteurs ignorent la nature de leur trouvaille, c’est pourquoi ils utilisent des forums de détection comme celui du Fouilleur pour faire identifier pièces et objets. Avec un simple objet on peut parfois retracer tout un pan d’histoire locale.
Pour toutes ces raisons, la détection est un loisir extraordinaire qui peut même se révéler utile.

“Ce qu’un détecteur de métaux peut faire et ne pas faire”

Là encore il existe de nombreux fantasmes et on constate un décalage réel entre les performances imaginées et réelle des détecteurs de métaux. Sans entrer dans la technique, voici ce que peut faire une détecteur de métaux traditionnel. nous aborderons ensuite les détecteurs de métaux grande profondeur et radars de sol.

Profondeur…

Un détecteurs de métaux est capable de détecter une pièce de euros à 20cm et jusqu’à 35cm pour les plus performants.  Une pièce de plus petit diamètre, comme une 20 ct d’euro sera elle détectée de 10 à 15cm.  Un détecteur de métaux ne peut pas vous indiquer la profondeur d’une cible car cela dépend de sa nature, du type de sol, de son orientation, de l’humidité etc…  Si le sol est pollué ou minéralisé, ces profondeurs peuvent être diminuées de 50 à 75%.  Un gros objet type pièce de charrue, fer à cheval peut être trouvé à plus de 50cm dans certains cas.

Identification des métaux…

Un détecteur de métaux bien réglé vous permet de rejeter les petits déchets en fer mais pas les gros (fers à cheval outils).
Un détecteur de métaux ne peut pas faire la différence parmi les métaux non-ferreux. Ainsi il est incapable de ne chercher que l’or ou l’argent tout en ignorant les autres métaux. C’est le principal obstacle technologie aujourd’hui.  De la même manière, si vous choisissez d’éliminer (on parle de discriminer en langage detectoriste) l’aluminium vous éliminerez par la même de nombreux alliages médiévaux et antiques (potin, billon, électrum) et la plupart des trouvailles en or. Si vous choisissez de vous débarrasser des cartouches de chasse, en plus de l’or et des alliages cités précédemment, ce sont les petites pièces en cuivre que vous ne trouverez plus. Un détecteur de métaux vous condamne donc à déterrer tous les déchets ce qui est une bonne nouvelle pour dame nature.

Radar de sol et détecteurs grande profondeur

Pour ce qui est détecteurs grande profondeur équipé d’un cadre de 1mètre, ils ne représentent que 200 ventes par an, soit 0.2 % du marché. 90% de ces 200 machines prennent la direction de l’étranger là ou les sols sont moins pollués.  La plupart des prospecteurs français possédant ces machines l’utilisent très rarement ou la revende rapidement car:
– un détecteur de métaux grande profondeur ne permet que de trouver des grosses masses et pas les petites pièces ou objet isolés. Ce type de matériel est dédié à la recherche de trésor ou du militaria ce qui n’a rien à voir avec la détection de loisir. Il est capable de trouver un objet en métal de 50×50 à 2 mètre maximum et ce en terrain propre. Une voiture ou un moteur d’avion pourront être détectés à plus grande profondeur mais ce sera rare.
– un détecteur de métaux grande profondeur ne peut pas faire la distinction entre les métaux passé 1 mètre de profondeur. Il n’est donc pas rare de creuser plus d’un mètre pour exhumer une plaque en fer rouillée
– les détecteurs de métaux grande profondeur sont onéreux et coutent de 1200 à 5000 euros
– les détecteurs de métaux grande profondeur sont assez complexes à utiliser et peu pratiques (cadre de 1mètre) ce qui rebute pas mal d’utilisateurs.

Pour ce qui est des radars de sol, il s’agit d’une catégorie bien spécifique d’outils géophysiques. Malgré certaines publicités racoleuses, ils n’ont rien d’appareils miracle. D’ailleurs 75% des produits labélisés radars de sol, n’en sont pas. Un véritable radar de sol coute 15 000 euros minimum et vous permettra seulement de détecter les “irrégularités” du sol, sans jamais pourvoir vous indiquer du type d’irrégularité qu’il s’agit: cavité, objets métallique ou simple pierre ! Une poignée d’archéologues professionnels possèdent aussi ce genre de machines mais elles sont souvent hélas prêtées à leurs confrères étrangers ! Leur emplois nécessite une formation poussée que seule une poignée d’individus maitrise. Ces appareils sont surtout destinés au BTP avec de nombreuses applications sur chantier.

Vous serez intéressé par:

quadruple escudo en or de Jean V du Portugal

Un Quadruple Escudo en or trouvé en Martinique avec un détecteur

Le rêve de tout prospecteur n’est-il pas de trouver une monnaie en or « du Nouveau Monde » ? C’est ce que

Lire la suite...
monnaie romaine tres rare trouvée avec un détecteur de métaux

Un denier romain MONUMENTAL !

Vu dans le magazine Le Fouilleur n°61 actuellement en kiosque l’histoire de ce monumental denier trouvé par Cortico. Nous

Lire la suite...
2 double tournois trouvés au détecteur de métaux dans du papier d'époque

2 monnaies dans du papier du XVIIème siècle !

Il y a quelques années nous avons publié une découverte exceptionnelle dans les pages du magazine. Ces 2 double

Lire la suite...

Mobile Sliding Menu